Histoire

kaikan-original-640229Au début des années 1950, le chapitre québécois de l’Association des Citoyens Japonais Canadiens (JCCA) a formé le noyau initial de notre organisation communautaire actuelle. Pendant plus d’une décennie, le comité exécutif solide organisa la tenue de conférences nationales et des tournois de basketball mais le sentiment que le bureau national avait accompli son mandat initial de soulager les problèmes suite à la relocalisation des canadiens japonais après la guerre, a finalement abouti à la diminution de l’intérêt local et a incité le chapitre de Montréal à retirer son adhésion de l’organisation nationale et cesser l’opération.

À cette époque, le besoin d’avoir une nouvelle organisation représentante la communauté entraîna la création du « Nikkei-jin-kai » mais parce qu’elle fut organisée et dirigée principalement par des issei (canadiens japonais de 1ère génération) parlant japonais, plusieurs ont ressenti que cette association ne représentait pas tous les segments de la population canadienne japonaise de Montréal. Le désir d’une identité collective à fin de rétablir plus positivement notre communauté nikkei et de l’intégrer dans son contexte canadien a mené à la nécessité d’un organisme central représentant la communauté des canadiens japonais de Montréal, résultant en la création du Centre Culturel des Canadiens Japonais de Montréal (CCCJM). Les membres exécutifs faisant partie de la première génération de japonais canadiens ont graduellement laissé leurs places aux nouvelles générations. La nouvelle organisation, composée surtout de nisei (2e génération), assuma dès lors la responsabilité de maintenir l’harmonie dans notre communauté, tout en encourageant notre héritage culturel.jcccm-feb84a

Les commentaires sont fermés.